Voeux du Maire  (11 janvier 2011)

 

 

Une année s’achève, une autre commence. L ‘année 2010 a connu son lot de bouleversements, de surprises et de consolations.

 

La Codah

 

C'est bien la forte montée en puissance des équipements structurants de notre agglomération qui pointe, avec de très nombreux emplois générés à la clé, le plus emblématique étant le tramway. N'oublions cependant pas le Grand stade qui sort de terre et la réalisation des structures permettant d'accueillir dignement dés 2012 deux prestigieuses formations : l'école Sciences-Po avec le premier cycle Europe - Asie et l'INSA avec le département "Génie civil et construction durable".

 

Tous ces investissements sont marqués par une forte connotation "développement durable" : le tramway est un transport en commun en site propre, le Grand stade sera à énergie positive... La Codah se positionne comme exemplaire en la matière...

 

Les Octevillais ont l’occasion de voir les réalisations de la CODAH et du Conseil général, particulièrement, en 2010 :

-      les travaux du centre de maintenance du tramway, un court instant interrompu par la présence d’une bombe de la dernière guerre mondiale (vestige de 250 kg tout de même),

-      la rocade nord du Havre, dernière phase (mise en service 1er semestre 2013)

-      réalisation ou agrandissement de 5 bassins de rétention des eaux pluviales. Nous avons pu constater de visu leur efficacité lors des précipitations importantes du mois de novembre.

 

Un réseau d’eaux usées en en cours de réalisation chemin des Primeurs et de la Brière. Il complète les réseaux en place et d’autres vont suivre.

 

Les Octevillais ont aussi la possibilité, grâce à la CODAH, de rejoindre Le Havre par un service de bus confortable avec le prolongement de la ligne 16 vers Le Havre (Montivilliers – Fontaine la Mallet – Octeville sur Mer – Le Havre Mont Gaillard). Le cadencement des bus a été amélioré. Les Octevillais ont maintenant un accès rapide à l’hôpital privé de l’Estuaire ouvert depuis l’été 2010. Dans moins de 2 ans, ils pourront aussi aller en bus au terminal du tramway dont la mise en service est prévue le 12/12/12.

 

Dans le cadre d’une Convention de Services partagés avec la CODAH, nous avons été amenés à développer notre service urbanisme. Il n’est maintenant plus situé à la Mairie mais au Pavillon Huart, situé rue Auguste HUART, lequel a été simultanément entièrement réhabilité. Ce service instruit aujourd’hui les actes d’urbanisme des trois communes : Octeville sur Mer, Cauville sur Mer et Mannevillette.

  

La Maison Jules Verne

 

Nous avons aussi transformé en 2010 un ancien immeuble lié au groupe scolaire élémentaire que nous avons dénommé « Maison Jules Verne ». Il nous permet d’y accueillir la bibliothèque scolaire, un local syndical, une salle de réunion, des cours de musique dispensés par l’association Oct‘opus. La Maison de l’Europe va aussi y trouver un local plus spacieux et plus agréable.

 

Nous aurons donc le plaisir d’inaugurer la Maison Jules Verne le lundi 17 janvier en présence de Mme LALUMIERE,  plusieurs fois ministre et secrétaire d’état et actuelle présidente de la fédération française des Maisons de l’Europe.

 

Le PLU

 

Parallèlement, d’autres dossiers avancent : un de ceux ci et pas des moins importants puisqu’il concerne l’avenir de notre commune est la mise en place du PLU (plan local d’urbanisme) en remplacement du POS (Plan d’occupation des sols). Actuellement nous en sommes au PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable). Nous sommes en mesure de dire aujourd’hui que nous allons initier un virage important pour l’urbanisation d’ Octeville sur Mer.

 

Notre PLU, tout en respectant notre engagement de construction modérée conformément au plan local de l’habitat, aura cette particularité de rendre plus de terrains inconstructibles que de terrains constructibles. Ceci vient de la classification d’un parcours golf et de ses 54 hectares anachroniquement classés constructibles en zone de loisirs, ce qu’il aurait toujours du être.

 

Les récents travaux de voirie

 

2010 aura vu sur notre commune la poursuite du programme de réfection de notre important réseau de 49.6 km voies communales. La réhabilitation du chemin du Cramolet a été réalisée, cette voie sera sous peu en sens unique ce qui permettra d’associer les cyclistes et les piétons. L’extrémité de la rue Saint Fiacre est devenue accessible aux cavaliers, cyclistes et randonneurs.

 

Un parc de stationnement pour les deux roues a été aménagé derrière l’église, rue de Bourne End. Deux places de stationnement auto supplémentaires ont été créées rue Emile Aubourg.

 

Un sens unique de circulation a été instauré rue de Bourne End ce qui permet aux usagers d'y circuler sans effectuer des manœuvres d'évitement et de ne plus arriver sur la route de Montivilliers.

  

A notre demande, la traversée de Saint Barthélémy est réglementée à 50 km/heure. De nouveaux panneaux de localisation délimitent la zone qui a été agrandie.

 

Afin de faciliter le stationnement, une zone bleue a été instaurée sur la rue commerçante et place du général Leclerc à la demande de nos commerçants.

 

Dans le cadre de l’accès aux handicapés, des bandes podotactiles ont été posées de part et d’autre des passages piétons du centre bourg et de l’avenue Michel Adam.

 

Un emplacement réservé aux stationnements des handicapés a été créé rue Félix Faure.

 

Des passages pétons et signalisation horizontale ont été repeints.

 

La sécurité

 

La vitesse excessive nous a contraints à installer deux ralentisseurs sur le chemin du Fond des Vallées.

 

La police municipale effectue des contrôles de vitesse. Une convention fourrière a été établie, elle permet de faire enlever des véhicules épaves, ou en stationnement gênant ou dangereux.

 

En 2011, nous allons acquérir un radar pédagogique amovible.

 

Nous pouvons nous féliciter d'une baisse constante de la délinquance. Lors des 10 premiers mois de l'année 2010, la police nationale a enregistré 150 faits de délinquance générale contre 159 en 2009. La délinquance de voie publique est également en régression, 96 faits contre 102 en 2009, dont 27 vols par effraction contre 36 en 2009.

 

La future 3ème école

 

Le conseil municipal de décembre a validé le travail du programmiste pour le lancement du nouveau groupe scolaire adapté à notre capacité financière. Nous avons classé cet investissement comme prioritaire et c’est le seul de cette mandature pour lequel nous ferons appel à un emprunt.

 

Les autres projets 2011

 

Outre cet investissement majeur, l’année 2011 verra la poursuite du désendettement de la commune (réduit de près de 24% depuis mars 2008) et des investissements divers autofinancés comme la couverture d’un des deux tennis extérieurs, le reprofilage de certaines voies et la poursuite des travaux de modification-embellissement du cœur de bourg débutés en 2010 avec la réalisation d’une voie piétonne sous la voûte de l’arche de l’église, l’agrandissement du parvis de cette même église, la réfection de l’escalier proche de la mairie, le remplacement des garde-corps, la réhabilitation de l’allée centrale et la végétalisation du mur de la rue Félix Faure.

 

Tout ceci sans modification des taux communaux des 3 taxes.

 

Mes "coups de gueule"

 

Un de mes prédécesseurs, Pierre LEPREVOST, avait pris l’habitude d’émettre, à l’occasion de la cérémonie des vœux du maire, un (ou des) coup(s) de gueule comme il disait. Je m’étais jusqu’alors dit que je ne l’imiterai pas mais ce soir, je ne peux m’empêcher de vous faire part de mon double courroux :

-      le premier concerne une attribution financière de péréquation de taxe professionnelle reversée par le Département dont les modalités d’attribution font que la baisse d’effectif (de 1 salarié octevillais) dans une usine située dans la ZI du Havre nous fait perdre sur deux ans 2% de nos recettes communales soit 96 000 euros. Comment ne pas rugir quant à cette disposition injuste ? Ne peut-on imaginer une reversion qui s’amenderait de ces phénomènes de palier et de seuil qui sont fort dommageables pour nos communes ?

Octeville sur Mer n’est d’ailleurs pas la seule ville ou commune concernée. J’ai interpellé le Conseil général et l’ADM 76 sur ce problème qui anéantit des mois d’efforts et d’austérité budgétaire puisque nous avons fait le choix de ne pas augmenter nos dépenses de fonctionnement à périmètre constant en 2009 et 2010.

-      Le second point porte sur le grave problème de la sécurité des usagers empruntant la route Départementale 940 dit route d’ETRETAT. Deux personnes y ont trouvé la mort en 2010. (une femme de 58 ans et un jeune père de famille de 3 enfants qui allait avoir 33 ans).

 

Notre marche silencieuse du 4 décembre 2010, à laquelle nous avions invité tous les Octevillais, s’intitulait «  1 mort de plus, 3 morts de trop », elle aurait pu aussi s’appeler « 1 mort de plus, 9 morts de trop »  si l’on avait comptabilisé l’accidentologie sur cet axe depuis l’an 2000. Cette marche très digne a été suivie par plus de 400 personnes. En tête, il y avait les maires des 3 communes littorales, Octeville sur Mer, Cauville sur Mer et Heuqueville, notre Député Daniel FIDELIN et de nombreux adjoints et conseillers municipaux. Je les remercie tous pour leur participation.

 

Cette marche  blanche n’a pas été vaine. La réunion du Collège départemental de la Sécurité Routière, prévue de longue date le 6 décembre, a rassemblé les 3 maires. Pour la première fois, elle a permis de partager l’aspect préoccupant de cette situation, ce qui n’était pas le cas lors des réunions précédentes : le diagnostic routier de cet axe départemental mettait en avant une gravité des accidents double de la moyenne nationale.

 

Elle a aussi permis aussi de sortir d’un dialogue de sourds avec le Conseil Général et de poser le principe de réalisation rapide d’équipements de nature à sécuriser des points particulièrement accidentogènes sur notre commune et sur celles de Cauville et d’Heuqueville, sans attendre l’avènement du plan communal de déplacement engagé depuis plusieurs mois, lequel va prendre du temps avant d’être finalisé. 

 

La commission communale voirie réunie le 22 décembre a retenu plusieurs possibilités d’aménagements qui ont aussitôt été transmises à la Direction départementale des routes. Nous pouvons raisonnablement espérer voir ces aménagements dans le courant de l’année 2011.

 

En conclusion

 

Je voudrais remercier mes 7 adjoint(e)s, les deux conseillers municipaux délégués, les 17 autres membres du Conseil municipal ainsi que l’ensemble du personnel communal pour le travail réalisé pour la commune. C’est bien grâce au travail de chacun qu’ont pu se réaliser tous ces nombreux travaux communaux.

 

 

Et que mes vœux de bonne année se traduisent pour chacun de vous en une année heureuse.

 

 

Jean Louis ROUSSELIN

Maire et Tête de la Liste Octeville-demain

 

 

 

La liste « Octeville-demain »

 

 

copyright (c) 2008 Octeville-demain