Voeux du Maire  (12 janvier 2010)

 

 

Chères Octevillaises et chers Octevillais,

 


Mes chers Amis,



L’équipe Octeville-demain, que vous avez portée en tête du scrutin municipal en mars 2008, poursuit son œuvre au service de tous. La nouvelle année est souvent l’occasion de dresser un bilan des réalisations ou des actions passées. C’est aussi le moment de vous parler des projets.

 

Bilan des réalisations 2009

 

Sur la commune d’Octeville sur Mer, 2009 aura vu la poursuite du programme de réfection de notre important réseau de routes communales. En relation avec les 2037 hectares de superficie de notre commune, par habitant, nous avons probablement un des plus importants réseaux routiers de la Seine Maritime. Des travaux de voirie ont été engagés chemin d’Emfrayette et dans les impasses de la Bergerie et des Violettes. Le carrefour du chemin du Fond des Vallées avec la route des Monts Trottins a été réaménagé. Le montant total s’est élevé à près de 264 000 euros en 2009.

 

Des travaux de sécurisation ont été entrepris rue Abbé Jean Ribault, rue du Vieux Puits et impasse des Quesneaux. Nous avons aussi acheté une tondeuse autoportée. La quatrième et dernière tranche des travaux de rénovation de l’église Saint Martin est en cours d’achèvement. Elle sera effective au mois de février. Plus de 350 000 euros auront été investis sur une période de 4 ans. La cour de l’école Jules VERNE a été agrandie de plus de 250 m2 et la salle informatique scolaire a été transférée dans des locaux plus spacieux.

 

Depuis la rentrée scolaire 2009, nous avons modifié le mode de facturation de la cantine scolaire par la mise en place d’un règlement sur facture s’appuyant sur un paiement au mois à terme échu. Il remplace le système de tickets qui était très lourd à gérer avec un service de 450 repas journaliers. Le nouveau mode de facturation a l’avantage de conserver une grande souplesse pour les usagers. Grâce au nouveau logiciel et à la mise en place d’une liaison numérique entre les sites communaux concernés, une facturation unique est en place depuis le début de l’année 2010, pour toutes les prestations communales liées à l’enfance et à la petite enfance (garderie périscolaire, accueils de loisirs, halte garderie). Cette mise en réseau des divers espaces communaux n’a pas généré de surcoût puisque elle a été intégrée dans un marché de téléphonie communale avec mise en concurrence de plusieurs prestataires.

 

Une étude de nos consommations électriques sur l’éclairage public communal, subventionnée par l’ADEME, vient d’être réalisée. Elle va nous permettre d’engager un programme d’investissements qui devrait, à terme, générer de substantielles économies d’énergie.

 

Tout en bénéficiant d’un bonus écologique de 1700 euros, des économies réalisées par ailleurs nous ont aussi permis d’acheter un BIPPER TEPEE PEUGEOT. Ce véhicule est utilisé par la police municipale.

 

Dans sa dernière session 2009, le conseil municipal a validé la proposition de la commission culturelle de retenir, parmi deux propositions, un projet de création d’une nouvelle association qui proposera des cours de musique à Octeville sur Mer. Ceux ci débuteront en septembre 2010.

 

Le conseil municipal a aussi validé la proposition du comité de jumelage d’établir en 2010 un nouveau partenariat avec une commune italienne. Octeville sur Mer est maintenant jumelée avec 2 communes : Bourne End (Angleterre) et Furci Siculo (Sicile).



Pour l’avenir, nous travaillons sur de nombreux projets



Dès le début de cette année 2010, le service urbanisme communal va accueillir une personne supplémentaire pour instruire les documents d’urbanisme des communes de Cauville sur Mer et de Mannevillette, en sus de ceux d’Octeville sur Mer. Cette prestation entre dans le cadre d’une Convention de Service Partagée avec la CODAH. Elle a été mise en place à la demande de communes désirant retrouver ce service de proximité qu’elles utilisaient antérieurement. Un transfert du service urbanisme vers le pavillon HUART sera prochainement réalisé après agrandissement et adaptation de celui ci.

 

Le plan d’occupation des sols est en cours de transformation en Plan Local d’Urbanisme (PLU). Ce sera un travail de plusieurs mois. Il va transcrire dans les actes et documents d’urbanisme nos propositions pour Octeville sur Mer pour les 20 prochaines années. Il portera sur une évolution modérée et contenue de la population en positionnant les constructions davantage sur le bourg plutôt que dans les hameaux. Dans le respect des contraintes imposées, le PLU tiendra compte de la gestion économe de l’espace, de la nécessaire protection de certains sites remarquables et de la préservation des domaines agricoles.

 


Sur notre demande et cofinancée avec elle, une étude a été réalisée par la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) sur la structure commerciale d’Octeville sur Mer. Elle a mis en évidence ses points forts à travers le nombre, la diversité, le dynamisme et la qualité de nos commerces. Il a aussi été constaté une forte pénétration du marché dans la zone de chalandise des différents commerces. Cette étude a aussi mis en avant des axes de progrès et d’améliorations : l’offre épicerie et rayons frais n’est aujourd’hui pas suffisante et il y a un manque de confort d’usage au niveau de la rue principale, lié à l’étroitesse des trottoirs. La CCI nous engage à réfléchir sur la possibilité de conforter le tissu commercial actuel en complétant ces offres par l’implantation d’un commerce complémentaire (genre mini market) dans le centre bourg. Cela permettrait de renforcer l’attrait de notre rue commerçante en limitant les déplacements, sans surcharger le bourg. Un cabinet médical serait ajouté à cette nouvelle structure commerciale. Cela permettrait de maintenir la démographie des professions de santé sur la commune, en donnant aux professionnels de ce secteur la possibilité d’exercer leur activité dans des locaux plus adaptés.



Nous avons aussi lancé, grâce à une révision simplifiée de notre Plan d’Occupation des Sols, la réalisation d’environ 30 logements principalement locatifs. Ceux-ci permettront de répondre en partie aux nombreuses demandes en attente. Cela complétera aussi l’offre de 13 logements en primo-accession sociale que nous avons mise en place au Parc des Courtils.



Grâce à la CODAH, avant la fin de l’année 2010, les Octevillais auront la possibilité de rejoindre Le Havre par un service de bus avec le prolongement de la ligne 16 (Montivilliers - Fontaine la Mallet - Octeville sur Mer) et un cadencement amélioré (un bus toutes les 40 minutes au lieu de 1 bus par heure). Ils auront ainsi accès à l’hôpital privé de l’Estuaire (dont l’ouverture est programmée en avril 2010), à l’ensemble du réseau de bus du Havre et, fin 2012, au terminus du tramway.



Nous avançons bien dans l’étude d’un troisième groupe scolaire adapté à notre capacité financière. Cette nouvelle construction est indispensable au regard de la taille atteinte par les deux premiers ensembles scolaires actuels, Jules Verne et Les Lutins, les plus importants du département…



Pour que cette réalisation aboutisse sans pénaliser les autres investissements qui sont nécessaires pour la commune, cela va imposer, en 2010, un ajustement des taux communaux des impôts. Nous ne l’avions pas souhaité en 2009 et n’avions réalisé que l’intégration financière des prestations du SIVOM de Montivilliers qui a été transparente et sans charge supplémentaire pour les administrés.



En effet, dans un premier temps, il était important pour nous de commencer par réduire un certain nombre de dépenses. Et malgré cette contrainte, nous avons développé la qualité des services rendus aux usagers et nous n’avons pas remis en cause les aides financières accordées aux 26 associations locales.



Le niveau des impôts locaux des Octevillais se situe dans la moyenne des communes de même taille. Cette marge de manoeuvre permet un ajustement modéré rendu indispensable pour réaliser des investissements nécessaires à la population. Cet ajustement sera bientôt proposé au conseil municipal dans le cadre du vote du budget 2010.



Vous l’aurez compris, ce n’est pas le grain à moudre qui manque, il nous faut aussi semer pour récolter et la tâche est aussi importante que passionnante. Pour appréhender cette mission, je suis entouré d’une équipe municipale soudée et d’un personnel communal compétent et précieux.



En ce moment, j’ai une pensée particulière pour un conseiller municipal que tous nous aimions beaucoup et qui nous a quittés au mois d’août 2009 : Alain LEFEBVRE…



Croyez donc, mes chers Amis, à la sincérité de mes espérances. Que cette année 2010 vous apporte beaucoup de satisfactions. Que ces douze mois vous réservent aussi quelques surprises agréables et que mes vœux de bonne année soient, pour chacun d’entre vous, une année de bonheur.


 

 

Jean Louis ROUSSELIN

Maire et Tête de la Liste Octeville-demain

 

 

 

La liste « Octeville-demain »

 

 

copyright (c) 2008 Octeville-demain