L'ADSL ? La fibre optique à Octeville, c'est pour bientôt !   (21 janvier 2014)

 

Avant 2008, les Octevillais, usagers de l'Internet, étaient raccordés en ADSL, soit sur le central téléphonique de Bléville (BLE76) distant de 4 à 10 km suivant le lieu où on habite, soit sur le NRA (noeu de raccordement d'abonnés) de Fontaine la Mallet (FOM76) éloigné de 2 à 4 km. A partir de 5 km, les performances deviennent vraiment médiocres. Avant 2008, à part ceux qui habitent le sud de la commune (cas d'Edreville), les Octevillais sont plutôt mal desservis.

 

      



Conscient de ce problème, France Télécom (FT), devenu Orange depuis le 1er juillet 2013, installe à l'entrée de la commune un nouveau NRA (HTV76) et raccorde progressivement l'ensemble des utilisateurs d'Internet de la commune, à l'exception de ceux des Hameaux de St Andrieux et de Dondeneville qui restent sur Bléville. Les performances des connections sur HTV76 sont bien meilleures qu'auparavant parce que la distance est plus courte. Les débits vont maintenant jusqu'à 20 Mbits/s contre environ 0,5%u20135 Mbit/s avant. La réception de la télévision, y compris la haute définition, devient alors possible, les téléchargements prennent environ 10 fois moins de temps, surfer sur l'Internet est plus rapide, plus confortable... A partir de 2008, à l'exception des habitants de Dondeneville, de St Andrieux et des hameaux contigüs, les Octevillais sont nettement mieux desservis grâce au NRA d'Octeville (HTV76).

 

 

Consciente qu'avec l'ADSL, les Octevillais n'étaient pas tous logés à la même enseigne, que l'nternet devenait un moyen de communication majeur, de plus en plus incontournable dans le monde économique d'aujourd'hui, la Mairie a lancé, fin 2008, un sondage auprès d'environ 200 familles résidant la partie nord de Dondeneville. L'objectif était d'établir un diagnostic des connexions Internet. A l'époque, Orange recommandait aux usagers de l'Internet de se regrouper pour communiquer leurs doléances concernant les demandes de "recâblage" sur un NRA plus proche. L'opérateur disait même qu'il étudierait la question à partir d'une centaine de réclamations. 130 réponses, énonçant aussi de nombreux problèmes justifiant un "recâblage", ont alors été transmises à la Direction régionale de France Telecom (FT) établie à Rouen. Les Dondenevillais se plaignaient essentiellement de ralentissements et lenteurs excessifs, d'impossibilité d'accéder aux services qu'ils payaient dans leurs contrats d'abonnement, de ne pas recevoir la télévision, etc... Quelques uns ne comprenaient pas aussi pourquoi la maison neuve d'à coté était raccordée au haut débit et pas eux. La Mairie demandait alors à FT de bien vouloir, dés que possible, programmer ce « recâblage » des usagers des zones grises, à savoir la totalité du Hameau de St Andrieux, la grande partie nord de Dondeneville, le chemin des Quatre Fermes et la rue René RAAS, sur le NRA d'Octeville. Le nécessaire équipement étant déjà en place et ayant alors une capacité suffisante (2000 points), la dépense devrait être moindre. Malgré nos nombreuses relances par courrier et par mail, nous n%u2019avons jamais reçu de réponses concrètes. Au téléphone, il nous était dit que « FT n'avait pas budgété cette année, on verrait l'année prochaine », plus tard que « FT n'avait pas les moyens de financer le « recâblage » des Octevillais défavorisés sur ses fonds propres », etc, etc...

 

Le 11 janvier 2011, sans même nous prévenir de cette excellente nouvelle, FT « recâble » les habitants des Hameaux du Tôt, du Moulin, de l'Arsenal et de St Andrieux mais ne s'occupe pas du Hameau de Dondeneville. Nous ne recevons même plus de réponse à nos nouvelles demandes...

 


 

En octobre 2012, changement de personne à la Direction régionale de France Télécom. Nous en profitons pour reprendre contact avec la nouvelle Directrice et lui exposons les problèmes des gens de Dondeneville, lesquels vivaient au quotidien, bien malgré eux, les inconvénients et désagréments de la fracture numérique. Pour compléter et donner plus de poids au sondage fait fin 2008, un habitant du Hameau de Dondeneville, M. Mathias PETREMANN, met en place une pétition et recueille plus de 200 signatures qui sont transmises à la Mairie début 2013. Forte de cet appui, celle-ci sollicite un rendez-vous avec la Direction régionale de FT. Après 3 tentatives infructueuses au printemps 2013, la 4ème est la bonne. La rencontre a lieu à la Mairie le 16 septembre 2013. Les personnes présentes sont Mme Pascale HOMS, Directrice régionale de FT, M. Eric DESPREUX, son adjoint, M. Mathias PETREMANN, représentant les habitants de Dondeneville, Jean Louis ROUSSELIN, Maire et Alain RICHARD, 1er adjoint, en charge de ce dossier.



Au cours de cette réunion, nous apprenons que la fibre optique arrivera prochainement, entre 2015 et 2020, à Octeville sur Mer donc tout aménagement, toute amélioration par FT de l'ADSL actuel est totalement suspendu. Comme FT est l'unique propriétaire de la "boucle finale", il est le seul à pouvoir intervenir dessus. Les collectivités locales ne peuvent rien faire. La "boucle finale" est le fil de cuivre qui part du central pour aller chez le particulier. Toute amélioration de celle ci est donc, de fait, bloquée.

 

La fibre optique est la seule technique de transmission fiable permettant de transporter des volumes de données importants en un temps très court. Elle est quasiment insensible à la distance, aux interférences, aux parasites électromagnétiques. Il n'y a pratiquement pas d'erreur, de pertes de données, au contraire de l'ADSL d'aujourd'hui. Les débits sont jusqu'à 10 fois supérieurs : l'usager d'Internet qui aujourd'hui reçoit péniblement des données à 1 Mbit/s pourra les recevoir avec un débit pouvant aller jusqu'à 200 Mbits/s. Les travaux, pour raccorder tous les Octevillais qui le voudront, dureront au maximum 5 années. La fibre optique sera déroulée dans ou sur les infrastructures existantes, dans les fourreaux enterrés avec les actuels câbles de cuivre du téléphone (cas du bourg) ou sur les poteaux, en aérien, en parallèle avec les fils de cuivre du réseau téléphonique (cas des hameaux).



Il nous a également été dit que normalement, si tout va bien, les travaux dureraient plutôt 3 ans et que les tarifs des abonnements haut débit actuels (ADSL) seront du même ordre pour les futurs abonnements très haut débit futurs (fibre optique). Des frais de raccordement et d'équipement, pour adapter la connexion à ou aux ordinateurs, seront à prévoir chez les particuliers, à la charge de ces derniers.
Il a été convenu avec Orange de se revoir en mai 2014 pour faire le point, que certainement un calendrier du déploiement de la fibre optique FTTH (jusqu'aux maisons) à Octeville pourrait nous être fourni à ce moment là.
Depuis, dans la presse havraise, nous avons pu lire récemment que le déploiement de la fibre optique à Octeville sur Mer POURRAIT (conditionnel) commencer en 2015. Si tel était le cas, le dernier Octevillais qui le souhaite, SERAIT (conditionnel toujours) raccordé à la fibre optique en 2018.


Parallèlement au réseau de fibre optique qui sera construit par Orange, la Codah a raccordé l'ensemble des 17 communes de son territoire à son propre réseau de fibre optique (les travaux à Octeville ont eu lieu en juin 2013) : 185 km ont été déployés afin de raccorder 1850 entreprises au très haut débit (jusqu'à 1000 Mbits/s). Les entreprises octevillaises, la Mairie devraient (conditionnel) bénéficier du très haut débit (jusqu'à 200 Mbits/s) courant second semestre 2014.

 

 

Alain RICHARD

1er Adjoint

En charge des nouvelles technologies

 

 

 

 

 

 

La liste « Octeville-demain »

 

 

copyright (c) 2008 Octeville-demain