ELECTIONS MUNICIPALES 2014 SCRUTIN DU 30 MARS  (28 mars 2014)

 

 

 

 

Liste Octeville demain

 

Jusqu’où ira-t-il ?

Dernière minute !

 

 

 

 

Au mépris de toute règle et de toute loi, le candidat Philippe MARIE jette ses dernières pierres dans la bataille des municipales et renouvelle ses attaques personnelles et diffamatoires à mon encontre.

 

Depuis le début de la campagne, il a lancé les actions illégales suivantes :

 

-  Usurpation du nom de la commune pour son site internet, abandonné suite à la mise en demeure de notre avocat mais toujours bloqué (la commune dont il veut être le maire est spoliée).

 

-  Attaques personnelles, mensongères et diffamantes à mon égard dans un premier tract (boites aux lettres).

 

-  Pose d’une banderole illicite (publicité électorale) en bordure d’une voie à grande circulation déposée après constat d’huissier et injonction de notre avocat

 

-  Distribution prohibée de tracts aux conducteurs ou occupants de véhicules en circulation (article R412-52 du code de la route).

 

-  Envoi de mails de propagande électorale sur les boites mails professionnelles de l’ensemble du personnel communal.

 

 

Et comme si cela ne suffisait pas, il diffuse sur son site et distribue dans certaines boîtes aux lettres des allégations quant à des supposées ou prétendues ventes de terre, dont je serais le propriétaire, situées en coupure verte.

 

Ces allégations comme toutes les autres sont totalement fausses, je ne suis propriétaire d’aucune terre en coupure verte et d’une manière générale d’aucune terre sur OCTEVILLE, sur LE HAVRE et ailleurs, autre que la cour de ferme ou j’habite et élève des moutons. Je n’ai par ailleurs jamais transformé, ne serait-ce qu’un mètre carré de terrain agricole, en constructible à mon profit ou celui de proches.

 

J’ai donc, comme je l’ai fait pour les autres attaques et illégalités, saisi un avocat, qui a engagé aussitôt une action en justice en référé.

 

Et fais jouer le droit de réponse suivant :

 

« J'exerce par le présent mail mon droit de réponse prévu par les articles 1 et suivants du décret n° 2007-1527 du 24 octobre 2007 pris par application de l’article 6 de la loi N°2004-575 du 21 juin 2004 pour les communications électroniques.

 

Je vous demande de supprimer de votre site internet www.octeville2020.fr l'article me concernant personnellement intitulé « Si il est ré-élu, JL ROUSSELIN VENDRA T IL SES TERRES situées en coupure verte du HAVRE » ?

 

Je considère cet article, qui tente à démontrer que je profite de mon mandat électoral et que je brigue un nouveau mandat à des fins personnelles, attentatoire à mon honneur et à ma considération en application de l'article 29 de la loi du 29 juillet 1881.

 

Je vous rappelle que vous devez réagir à ce droit de réponse dans les formes légales prévues par les textes cités plus haut. »

 

J’ai toujours considéré que les élus se devaient de respecter les lois qu’ils sont chargés de faire appliquer. Ma façon de répondre est celle qui prévaut dans un état de droit, celle d’un citoyen qui saisit la justice.

 

Compte tenu de toutes ces irrégularités et diffamations mensongères, je suis aujourd’hui en capacité de faire invalider une hypothétique et improbable élection du candidat Philippe MARIE.

 

Avant de déposer votre bulletin de vote le dimanche 30 mars pour élire une liste ayez tout cela à l’esprit !

 

Continuons ensemble à porter très haut le dynamisme de la commune et le bonheur de vivre ensemble à Octeville-sur-Mer.

 

Je vous appelle à voter ou à renouveler votre confiance pour la liste OCTEVILLE DEMAIN lors du second tour de scrutin.

 

Je vous remercie par avance de votre soutien.

 

 

Jean-Louis ROUSSELIN
Maire d'Octeville sur Mer

 

 

 

Réunion publique vendredi 28 mars  Octeville-demain

salle Michel Adam à 18h30

www.octeville-demain.fr

 


 

 

 

 

                 

 

 

La liste « Octeville-demain »

 

 

copyright (c) 2008 Octeville-demain

 

 

 

 

 

 

La liste « Octeville-demain »